Nombreux sont les randonneurs, les promeneurs, qui , marchant sur le sentier côtier (GR34) , sont passés parfois très près de ce lavoir sans en soupçonner l'existence.(latitude:48°33'28.26"N, long:4°43'25.39"O)

Caché aux creux des rochers, à l'abri des regards, ce lavoir fut utilisés par quelques familles de Trémazan.

 

D'un accès aujourd'hui difficile, il reçoit son eau d'une source dont on peut parfois voir le filet d'eau au fond du lavoir, coté dune, dans une faille du rocher. . Sans doute le débit fut-il plus important par le passé afin de garantir une eau suffisante pour laver le linge.

 

Du fait de ses faibles dimensions, et de par sa conception, trois cotés étaient praticables. Dès lors, il est probable que seules deux femmes pouvaient y faire leur lessive au même moment .

Sur la commune de Landunvez, il est le seul à partager avec l'océan , ce rivage si sauvage. Sa proximité avec la mer, en fait un lieu exposé à toutes les tempêtes, les grandes marées... Les rochers et galets qui obstruent ce lavoir y ont été portés par les flots.

Eux aussi font partie de notre histoire : ils sont les pierres qui chantent... et par forte tempête, vous pouvez les entendre murmurer lorsque les vagues déferlantes viennent s'y briser.

 

Cf http://www.meinokanan.fr/