POLLUTIONS sur le littoral - Que faire?

Mesdames, messieurs,

 

Pour la troisième année consécutive, Vigipol vous invite à redoubler de vigilance quant aux pollutions susceptibles d’arriver sur le littoral. Merci donc de nous signaler tout échouage d’oiseau mazouté mort ou vivant et/ou tout arrivage exceptionnel de marchandises ou de polluants que vous auriez déjà pu ou pourriez constater sur le littoral de votre commune par courriel à l’adresse : pollution[@]vigipol.org en indiquant la date et le lieu de la découverte (commune et nom du lieu-dit), le type d’arrivage et ce que vous en avez fait. Joignez-y si possible des photos. Vous pouvez également désormais nous signaler ces arrivages en remplissant le formulaire disponible sur le nouveau site Internet de Vigipol (cliquez sur la pastille orange « Signalez une pollution »).

 

Le réseau des Vigipolites se développe et avec lui le nombre de signalements qui nous sont transmis. Toutes ces informations sont précieuses pour nous permettre de dresser un état des lieux chaque année plus ajusté de l’ampleur et de la diversité des arrivages de toutes natures à la côte. Merci à chacun de vous !

 

Rappel des consignes de prudence relatives à certains arrivages particuliers

  1. S’il s’agit d’un produit dangereux ou inconnu : appelez immédiatement les pompiers (18)
  2. S’il s’agit d’un produit explosif : appelez immédiatement la police ou la gendarmerie (17)
  3. S’il s’agit d’un cétacé : appelez le réseau PELAGIS (05 46 44 99 10) pour définir avec eux la manière de procéder
  4. S’il s’agit d’un oiseau : reportez-vous aux consignes ci-dessous

 

Procédure à suivre en cas de découverte d’oiseau échoué

Si l’oiseau est vivant et présente des traces d’hydrocarbures :

  1. Mettre l’oiseau dans un carton percé en manipulant l’animal avec précaution pour éviter qu’il ne vous blesse et avec des gants pour vous protéger des hydrocarbures. Ne lui donner ni à boire ni à manger et ne tenter pas de le nettoyer vous-même.
  2. Contacter le centre de soins le plus proche dans les plus brefs délais qui vous donnera la marche à suivre et organisera son rapatriement :
    1. Bretagne Nord : Station ornithologique de la LPO de l’Ile Grande au 02 96 91 91 40
    2. Bretagne Sud : Centre de soins Piafs au 07 88 87 98 32

 

Si l’oiseau est mort … 

… et présente des traces d’hydrocarbures :

  1. Informer rapidement Vigipol qui centralisera les informations et les transmettra aux autres acteurs concernés afin de prendre les mesures appropriées.

… et ne présente pas de traces d’hydrocarbures :

  1. Prendre toutes les précautions en cas de manipulation pour ne pas vous mettre en danger et contaminer d’autres oiseaux, surtout des oiseaux domestiques : bien se désinfecter, et si possible éviter d’aller dans un élevage de volailles pendant 48 heures.
  2. Mettre le(s) cadavre(s) d’oiseau(x) à l’équarrissage.

 

Si l’oiseau est bagué

  1. Prendre en photo l’oiseau et les inscriptions sur la bague
  2. Récupérer la bague en veillant à conserver les inscriptions lisibles
  3. Contacter le service littoral de la DDTM de votre département en charge du transfert des informations au Museum National d’Histoire Naturelle

 

Nous vous remercions pour votre collaboration.